Megalara garuda, la guêpe mecha



Avec son allure de Mecha tout droit sorti des films d'animation japonais, le mâle Megalara garuda s'est taillé depuis 2011 la réputation de Roi des guêpes, et l'on peut comprendre pourquoi : doté d'un exosquelette et d'ailes couleur charbon, il dispose également de puissantes et longues mandibules, si grandes en fait, qu'elles s'entrecroisent et entourent une partie de sa tête lorsqu'elles se referment.

Cette guêpe a tout d'un croisement entre l'alien et la guêpe de nos contrées, et son aspect infernal est amplifié par sa taille, puisque le mâle observé atteint 3,4 cm, comparativement aux guêpes que l'on connait, cela représente plus du double (pas autant toutefois que les guêpes pepsis, les chasseuses de tarentules). Megalara garuda atteint ainsi facilement la taille d'un frelon. Mais ce sont surtout ses mandibules, aussi longues que ses pattes avant, qui intriguent et étonnent. Elles sont en fait plus longues que sa tête, et, recourbées, elles parviennent presque à entourer celle-ci. Ouvertes, elles donnent une impression cauchemardesque de broyeur à pics.

Les scientifiques s'interrogent sur la raison d'être de cette mâchoire hypertrophiée : elle pourrait constituer une adaptation du mâle pour la défense de son nid, les espèces proches ayant l'habitude de creuser un trou dans le sable pour y déposer leurs œufs, mais également de creuser le sable pour y trouver des œufs qui ne leur appartiennent pas... pour les dévorer!

Les femelles sont notablement plus petites et présentent des mandibules "normales" en proportion, par rapport aux autres espèces de guêpes (seules quelques espèces comprennent des mâles aux mandibules hypertrophiées), mais elles atteignent quand même plus de 2 cm, plus grand donc, que les espèces cousines les plus proches. C'est cette taille inhabituelle qui leur a valu le surnom de guêpe guerrière (Warrior Wasps - mais les Synoeca sont aussi appelées de cette façon, pour une autre raison : la douleur infernale qu'elles infligent!) ou le Roi des guêpes (Wasps King).

Originaire et endémique de l'île de Sulawesi, cette guêpe semble rare et peut-être en voie d'extinction, seuls quelques spécimens - morts - ont pu être observés. Cet isolement toutefois, est peut-être bienvenu (même s'il évident que la disparition de cette espèce comme toute, serait une tragédie) : personne n'aimerait se faire chatouiller par un monstre miniature à l'aspect si inquiétant, et vu la taille des mandibules, la morsure risquerait fort d'être déplaisante...


Pour en savoir plus : Megalara garuda, le roi des guêpes