Lucihormetica luckae, le cafard Jawa



Si vous êtes fan de Star wars, vous ne manquerez pas de remarquer la ressemblance qu'existe entre cette étrange bestiole et les Jawas, ressemblance qui a d'ailleurs valu son nom à Lucihormetica luckae (en référence à Georges Lucas). Ce cafard géant, en plus de présenter un apparat de science-fiction, a la surprenante capacité à briller dans le noir comme une luciole.


Lucihormetica luckae est une espèce de cafard géant (Blaberidae), probablement en voie d'extinction, si ce n'est déjà fait, puisqu'un seul spécimen en a été découvert il y'a plus de 70 ans. Le volcan Tungurahua, en Amérique du sud, qui servait d'habitat spécifique à cet insecte, est d'ailleurs entré en éruption en 1999, laissant peu de chances de retrouver vivant de nouvelles blattes.



Il n'empêche que la bête possède de singulières propriétés : le dos de sa carapace présente deux grands points et deux plus petits, habités par des bactéries qui luisent si on les expose à une lumière fluorescente. Cette caractéristique, pour le cafard, lui aurait donné un avantage évolutif en lui permettant de mimer l'apparence de blattes bioluminescentes (des Elateridae de genre Pyrophorus), qui émet de la lumière sur la même longueur d'onde. L. luckae serait ainsi le premier animal connu qui utilise la bioluminescence en temps que camouflage défensif.

Son dos lui a en tout cas permis d'obtenir une renommée posthume, puisque la ressemblance avec les fameux Jawas de Georges Lucas lui ont donné son nom et une audience à travers le web, ces dernières années.


Rudolph, Michael (14 November 2012). "New species of bioluminescent cockroach possibly already extinct by volcanic eruption". mongabay.com. Retrieved 15 November 2012.