Le Crabe Yéti, le poilu des fonds marins



Surnommé en référence au géant tibétain velu à cause des poils de soie blonde qui recouvre ses pattes, et particulièrement ses deux pinces robustes, la Galathée yéti (ou crabe yéti, Kiwa hirsuta) vit dans les profondeurs abyssales du Pacifique Sud et de l'Atlantique, près des sources hydrothermales des grands fonds marins.

Cet étonnant crustacé décapode découvert en 2005 et annoncé en 2006 par Robert Vrijenhoek de l'Institut de recherche  du Monterey Bay Aquarium (Californie) et Michel Segonzac, biologiste de l'Ifremer et Centre de Vie Marine, a été capturé à plus de 2200 mètres de profondeur. Comme de nombreux animaux des abysses, sa pigmentation semble avoir disparu, et ses yeux ne sont plus fonctionnels, ce qui lui donne l'aspect d'un albinos poilu. Sa morphologie et l'analyse moléculaire sont l'origine d'une nouvelle famille, les Kiwaidae, dont une nouvelle espèce a récemment été décrite (2011, Kiwa puravida).

Le crustacé peut atteindre 15 cm, et ses pattes velues sont en fait recouvertes de bactéries filamenteuses qui lui permettent de nettoyer les substances minérales toxiques rejetées par les flux hydrothermaux, dans une symbiose des plus glauques, puisqu'il lui arrive apparemment occasionnellement de se nourrir de ses bactéries. On pense cependant que son régime est carnivore et nécrophage : avec toutes les espèces qui vivent dans les eaux du dessus, beaucoup de carcasses tombent au fond des mers. Kiwa hirsuta est donc probablement et fondamentalement un éboueur marin.