Insulamon palawanense et ses cousins, les crabes violets



Décrit en 2012 avec 3 nouvelles espèces de la même famille Insulamon, cet animal aux allures de Joker évolue dans les eaux douces de l'île de Palawan, au sud-ouest des Philippines. Ces petits crabes mesurent 2,5 à 5,3 cm et arborent d'éclatantes couleurs, violettes pour leur carapace, oranges pour les pinces. Ces couleurs n'ont toutefois peut-être pas de fonctions précises - mais ça leur donne assurément de la classe.

L'espèce ainsi que 3 autres aux caractéristiques semblables (I. magnum, I. johannchristiani et I. porculum) ont été officiellement découvertes par l'équipe de Hendrick Freitag, du Senckenberg Museum of Zoology de Dresde, Allemagne, bien qu'elles ait été connues depuis longtemps. Une seule autre espèce Insulamon avait été décrite auparavant.

Le crabe violet Insulamon palawanense a largement conquis les eaux douces de l'île de Palawan, ce qui n'est pas le cas des 3 autres espèces, dont l'habitat est relativement limité, cantonné à des criques ou des rivières précises. L'espèce la plus grande, I. magnum, peut atteindre 5,3 cm.

Sa couleur éclatante pourrait lui servir à reconnaître les membres de la même espèce : on sait que certains crabes discriminent les couleurs, et l'habitat du crabe violet présente plusieurs autres espèces de crabes. Freitag indique que la couleur pourrait aussi n'avoir aucune fonction précise.

"The particular violet coloration might just have evolved by chance, and must not necessarily have a very specific function or reason aside from being a general visual signal for recognition".

Une femelle I. magnum transportant ses oeufs
Toutefois, la couleur pourrait être un signe de puissance : les mâles dominants de l'espèce I. johannchristiani présentent ainsi une couleur rouge-orangée vive, tandis que les femelles et mâles plus petits arborent une classique robe violette.

Les 5 espèces connues d'Insulamon sont des animaux nocturnes, qui passent la majeure partie de la journée enterrés dans le sable ou caché dans un trou au fond de l'eau, dont ils ne sortent que la nuit pour se nourrir. Ils vivent exclusivement dans les eaux douces, une caractéristique surprenante quand on sait que la plupart des crabes migrent à un moment donné vers les eaux salées, lors de la période de reproduction et de ponte.


Hendrik Freitag (2012). "Revision of the genus Insulamon Ng & Takeda, 1992 (Crustacea: Decapoda: Potamidae) with description of four new species" (PDF). Raffles Bulletin of Zoology 60 (1): 37–55
Images : H. Freitag