Cnemaspis psychedelica, le gecko psychédélique



Ce gecko découvert récemment et décrit en 2010 présente la particularité d'une coloration vive orangée sur la queue, le ventre et le bout des membres, ainsi qu'une couleur de corps bleutée (dos et haut des membres), auxquels s'ajoutent une tête multicolore. Bref, une association de couleurs flashy comme en en voit sous LSD, et qui lui a valu le nom de gecko psychédélique (des rochers).

Cette espèce est endémique de l'île Hon Khoai dans la province de Cà Mau au Viêt Nam, il s'agit d'un gecko relativement petit : Cnemaspis psychedelica mesure, queue non comprise, jusqu'à 75,3 mm pour les mâles et jusqu'à 72,2 mm pour les femelles.

Ce qui surprend chez ce gecko, c'est sa robe colorée : un vif orange recouvre la moitié externe des membres, la queue et le ventre (également striés de bandes jaunes), le dos et le dessus de la moitié interne des membres sont bleus, et la tête présente une coloration multiple de jaune mêlé de vert, d'orange et de bleu. Le cou est jaune vif rayé de bandes noires. Cet assortiment de couleurs lui ont valu le nom de gecko psychédélique, eu égard aux perceptions colorées incongrues que l'on prête aux visions sous certaines substances psychotropes.

Les scientifiques s'interrogent sur la nature et la fonction de ces couleurs : cela ne semble pas être une coloration dans un but de reproduction, dans la mesure ou mâles et femelles arborent les mêmes couleurs. Ce n'est certainement pas pour mieux se camoufler non plus, mais cela pourrait être une forme d'avertissement aux prédateurs (aposématisme).